La place des femmes scientifiques de demain se construit aujourd’hui

Les femmes ont été à de nombreuses occasions les pionnières d’avancées scientifiques majeures. Cependant, ces dernières, pour des contextes historiques spécifiques ou une époque encore trop restrictive pour les femmes, ont pu voir leurs travaux attribués à des hommes, récompensés pour les découvertes et les avancées qu’elles ont permises. Ces faits, loin d’être anecdotique, impactent encore aujourd’hui la place des femmes dans les sciences.

Ce mercredi 24 avril 2019, la fédération nationale des étudiant·e·s en sciences, techniques et ingénierie lance un sondage national dont le but est de permettre d’obtenir une vision le plus large possible sur les connaissances et sur la considération concernant les femmes dans les disciplines scientifiques de l’ensemble des citoyennes et citoyens. Ce sondage fait suite à la relance du projet Femmes En Sciences, initié le 28 janvier dernier[i]. En tout, neuf actions concrètes forment ce projet mobilisant l’ensemble de nos bénévoles par la réalisation de certaines d’entre elles au niveau local. Un projet d’envergure donc, rendu nécessaire en raison des conséquences sociales et sociétales afférentes.

Chaque participation à ce sondage permettra d’obtenir un échantillon de plus en plus représentatif de la situation et représentation collective des femmes dans les sciences sur le territoire français. Ce dernier s’adresse à toutes et tous, élèves ou travailleuses et travailleurs, de toutes catégories socio-professionnelles. Clef de voûte de ce projet, cette action permettra de mettre en exergue les préjugés sur la place des femmes, ainsi que des propositions qui apparaîtront au terme de cette consultation citoyenne dans une contribution. Ces préconisations permettront de proposer des solutions afin de réduire et faire disparaître les inégalités encore trop présentes dans les disciplines scientifiques.

Ainsi l’implication de l’ensemble des actrices et acteurs est nécessaire pour combattre les inégalités entre les femmes et les hommes concernant les filières et carrières scientifiques, mais également pour agir en faveur d’actions visant à sensibiliser la population dans son entièreté en luttant contre les discriminations, ici sur la place des femmes dans le milieu scientifique.

C’est pourquoi, l’AFNEUS interpelle aujourd’hui l’ensemble des structures associatives, des universités, des actrices et acteurs représentant les différentes institutions de notre pays et des personnalités politiques afin d’essaimer le plus largement possible ce sondage. Les conclusions seront rendues publiques en parallèle de la sortie d’une contribution d’ici le congrès national de l’AFNEUS en octobre de cette année.

 

Contact presse :

Guillaume HERRAULT

Président

06.32.45.60.64

 

Avec le soutien de la FAGE.


[i] https://afneus.org/2019/01/28/lafneus-relance-le-projet-femmes-en-sciences/

2019_04_24_CDP_Sondage_FemmesEnSciences

Les grands éditeurs scientifiques sont-ils des freins à la recherche et à l’accès libre à la connaissance ?

Le 7 mars dernier, à la suite d’une plainte des éditeurs Elsevier et Springer Nature, le tribunal de grande instance de Paris a statué pour le blocage des plateformes Sci-Hub et Libgen en France. Ces plateformes illégales permettent un libre accès aux publications scientifiques, outrepassant les « paywalls » établis par les éditeurs. Toutefois, leur facilité d’accès, leur importante quantité de publications disponibles (plus de 62 millions d’articles [1]), ainsi que leur gratuité sont des critères non-négligeables pour les utilisateurs et les utilisatrices qui ont le besoin ou l’envie d’accéder à des articles scientifiques. La disparition de ces plateformes soulève des questions importantes vis à vis du monde de l’édition scientifique. Cette situation absurde, où les universités sont obligées de payer, à la fois pour publier leurs recherches mais aussi pour y accéder, crée un décalage dangereux entre l’enseignement supérieur et la recherche. La finalité étant, qu’aujourd’hui, aucun·e étudiant·e et chercheur·e·s ne peut se passer de l’alternative illégale que constituaient SciHub et Libgen pour accéder aux connaissances produites avec l’argent public.

Continuez la lecture


Renouvellement du bureau national

Du 26 au 29 octobre 2017 s’est déroulé le 25ème congrès national de l’Association Fédérative Nationale des Etudiants Universitaires en Sciences, Techniques et Ingénierie (AFNEUS) à Nantes et organisé par l’association SciNaPSE. Cet événement a rassemblé environ 200 étudiant.e.s en sciences venu.e.s de nombreuses villes de France.

Cet événement a été l’occasion pour les étudiant.e.s participant.e.s de débattre sur les responsabilités sociales et sociétales des universités ; d’écouter des étudiants entrepreneurs parler de l’intérêt et des plus-values de combiner les deux statuts ; ou encore d’apprendre à valoriser son engagement étudiant grâce au Certificat de Formation de Gestion Associative (CFGA) que délivre maintenant l’AFNEUS.
Plusieurs temps-forts ont marqué ce congrès. Continuez la lecture